Partagez | 
 

 Voilà les Alchimistes | Ayane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar



Date d'inscription : 04/09/2015
Messages : 17
Xp Dispo : 16
Points de Vie : 100

MessageSujet: Voilà les Alchimistes | Ayane   Sam 5 Sep - 21:29






Ce qui semblait avoir commencer comme un simple défi entre amis s'était révélé être devenu une quête pour la survie semblait-il. Comment Sun aurait-elle bien pu savoir que sa vie allait être mise en jeu à peine Renaissance lancé ? L'annonce avait été des plus soudaines, et voilà que la balance qui séparait le réalité de la fiction venait de disparaître pour finalement mêler ces deux éléments pourtant si opposé...
Le jeu vidéo était devenu sa vie, et sa vie dépendait de ce jeu vidéo. Sun n'existait désormais plus pour le moment. Prenant une grande inspiration au milieu des gens paniquant ou restant silencieux, son regard à elle s'était fixé droit devant elle... Au revoir la jeune chinoise des temps modernes, place à Leeknaat !


* * * * *

La première étape pour sa survie passait tout d'abord pas une compréhension totale du système de jeu. Tout jeu avait ses failles, ses manières plus ou moins difficiles d'évoluer toujours plus loin sans jamais prendre de risques. Et c'était cela que Leeknaat cherchait donc à obtenir. Et quoi de mieux qu'une bibliothèque pour se mettre en bouche d'entrée de jeu ?

Ses pas l'avait donc conduite au lieu convoité de sa faction. En route, elle avait essayer de se familiariser avec le système de menu et de navigation tout en faisant un point sur son personnage.
Elle avait choisit de commencer avec deux talents d'armes que sont le Bâton et les Arts Martiaux. Tels qu'elle les avait choisit, elle comptait utiliser le premier pour endommager ses adversaires et le second pour s'en écarter. Mais vu la tournure des événements et la mort qui semblait définitive, il semblait que les Arts Martiaux allaient passer en priorité. Sa survie avant sa mort n'est-ce pas...
Elle avait ensuite un Talent de Métier qu'est celui d'Alchimiste. Les potions lui sauveraient surement aussi la vie d'une manière ou d'une autre. Elle n'avait pu voir que les crafts de base, mais elle ne doutait pas que les créations de plus hauts niveaux n'en seraient que bien plus puissantes. Et avec un peu de chance, Renaissance avait un système lui permettant d'en inventer de nouvelles...
Quand à son dernier talent, il s'agissait du Dépeçage qui augmentait ses chances de loot. Quelque chose de bien utile lorsque la moindre pièce d'or ou le moindre objet peut se révéler utile...

M'enfin bon. Talents mis à part, elle ne comptait pas se lancer à la chasse de suite, préférant étudier l'histoire de ce monde où elle avait atterrie. Une fois tout en tête, elle ferait alors son choix quand à la route la plus sécurisée à suivre pour évoluer au sein de ce monde qui était désormais le sien...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Féminin
Date d'inscription : 29/08/2015
Messages : 19
Xp Dispo : 8
Points de Vie : 100

MessageSujet: Re: Voilà les Alchimistes | Ayane   Dim 6 Sep - 11:26






On ne peut pas dire que je sois fière d'être ici. Ce que je pensais être une simple détente va me faire rater mon année. Pfff... Je vais faire quoi maintenant. Avant de me connecter et avant même la sortie du jeu, j'avais pris le temps de prendre de me renseigner sur les différentes factions. Toujours être prudent et savoir où se rendre. Bien entendu, avant le message du Maître du Jeu, j'avais appris à me familiariser avec le système. Il fallait bien s'adapter. Je ne sais pas pourquoi mais je me sentais dans mon élément. Mais sans même savoir que j'allais rester bloquer dans le jeu, j'avais pris des compétences de mage et j'avais même choisi de rejoindre la faction formateur de ce type de personnage. Lorsque bien entraîné, un mage peut survivre à tout et n'importe quoi. Mais quelques temps avant passer avant que je me décide à faire comme un petit nombre de joueurs présents sur le serveur : à me battre. De vous à moi, cela est très risqué mais il fallait bien affronter et puis, il est dit qu'on s'en sort mieux lorsqu'on est sous pression et que ce sont nos instincts de survie qui reprennent le dessus. Et bien, c'est ce que nous allons voir. Le message du maître du jeu avait été comme un coupe-raie mais après un temps de réflexion, il était temps de me bouger... Lorsqu'un Mage se décide à avancer, il ne fait jamais l'empêcher d'atteindre son but. L'étudiante Française devait laisser place à l'apprenti mage Ayané. Et bien, c'est parti pour l'aventure...  

* * * * *

Bon... Okay. Me voici dans la cité de Samarkhande. Dans les recherches que j'ai eu le temps de consulter, c'est clair la cité de la Magie et des artefacts les plus anciens qui soit. Cependant, à mon niveau, je n'y pas encore accès. Comme dans tous MMORPG que j'ai joué, il faut de la patience pour faire avancer son personnage jusqu'au niveau maximum. Bien que je sois enfermé là-dedans, Renaissance à une base commune à ce genre de jeu : des compétences évolutives et des systèmes de craft qui aide les joueurs en fonction de ses effets. Pour ma part, j'ai pris Alchimie qui peut altérer les ennemis ou les joueurs qui essayerait de se débarrasser de moi. Ou plus tard, les fameux PK. Bien que je ne suis pas de cet univers là, j'en ai croisé pas mal à travers les autres jeux auxquels j'ai pu jouer. Mais d'un autre côté, cette immersion complète peut-être un avantage. Dans la mesure où nous contrôlons notre personnage par la pensée, la gestuelle pour certaines spécialités sera mémorisée par le cerveau est utile dans la vraie vie. Je vais même pouvoir creuser moi-même un instrument de musique dès que je trouverais les composants nécessaires genre dans une forêt par exemple. Mais ce n'était pas ce qui me préoccupait le plus pour l'instant.

Ayant apparu en plein cœur de la cité des Mages, je pris le temps de voyager dans celle-ci en évitant soigneusement les endroits où les monstres apparaissent de manière aléatoire dans les zones les moins fréquentées. J'avais vu de près la fameuse cité où son altesse royale, Xerxes Grand Archimage et frère du sultan, avait élu domicile avec ses conseillers. Bien que je n'ai pas eu l'honneur de le voir, je savais à quoi il ressemblait tout comme son altesse. Les concepteurs avaient eu l'idée de laisser échapper des photos des différents dirigeants des différentes factions. Pour le moment, au dernières nouvelles, ce sont tous les deux des PNJ du jeu mais qui sait, peut-être que cela changera. Après Renaissance à des innovations qui peuvent changer le jeu dans sa globalité mais aussi le plaisir du jeu. Sans oublier le marché où j'avais pris des repères. Toujours savoir où on va surtout dans sa cité d'origine. Je ferais pareil dans les autres cités où il me sera possible de me rendre. Bien que je n'avais pas activé le didacticiel, j'avais quand même pris le temps de voir les commandes et faire quelques essais tout bête comme l'apparition de mon bâton de combat ou encore ma barre de vie. Des petites manipulations qui ont leur importance. Bâton dans le dos, je me rends vers le seul endroit où il m'est possible de m'instruire et d'en savoir plus sur l'univers bien que mes recherches internet précédentes m'ont déjà bien aidés.

C'est donc tout naturellement que je me dirige vers la Grande Bibliothèque. Tous les mages à en devenir savent que tous les écrits sont là-bas et que les plus sages préparant leur voyage passe par ce lieu afin de ne pas être désarmés par le jeu. Comme quoi, le système de Renaissance peut être exploitable d'une façon ou d'une autre. Arrivant à l'entrée, on pouvait lire un texte finement gravé au dessus de celle-ci. Étrangement, bien que le texte apparaît initialement être en Anglais, langue que je comprends très bien, les lettres changent pour apparaître dans la langue du jeu et le texte devient alors français.


« - Soit le bienvenue, voyageur ou mage, puisse tu trouver une halte en ces lieux et si ton cœur est libre tu trouveras alors le chemin. Laisses toi guider par les mots vers la Sagesse. Plutôt sympa comme accueil... »

Bien entendu, je me suis exprimée à voix haute mais cela ne m'avait pas déranger. Honnêtement, je devrais peut-être changer les paramètres de mon jeu et le laisser en Anglais. Je pense que je ferais ça de temps en temps pour améliorer mes langues. Puisque de toute façon, je ne peux plus aller en cours, autant que je continue à progresser en mes servant du jeu qui est sortie en multitude de langues. Au moins, je ne perdrais rien de mon apprentissages à la faculté. C'est quand même important. Et puis avec de la chance, je serais bien meilleure en quittant le jeu et j'aurais tout gagner. Mais pour le moment, je devais en savoir un peu plus. Gardant les yeux sur le texte avec le sourire, je reprends ma marche où je percute quelqu'un sans le vouloir. Outch... Je crois que je vais devoir être plus attentive pour pas que cela se reproduise. Me tournant vers la personne, je prends alors la parole.

« - Mes excuses. Vous allez bien ? »


Pv : 100/100
Ayane


Dernière édition par Ayane le Dim 6 Sep - 13:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Date d'inscription : 04/09/2015
Messages : 17
Xp Dispo : 16
Points de Vie : 100

MessageSujet: Re: Voilà les Alchimistes | Ayane   Dim 6 Sep - 12:10






En soi, le système de jeu n'était pas bien compliqué à comprendre. Leeknaat n'avait pas encore une grande expérience en réalité virtuelle augmentée, mais elle avait compris bien assez vite que en comparaison avec des jeux où la vitesse de spam sur les touches étaient reine, Renaissance mettrait son esprit bien plus à contribution.
Ici, nulle question d'appuyer sur une flèche du clavier pour se déplacer à gauche, il allait falloir qu'elle déplace son personnage de la même manière qu'elle se serait déplacée elle même dans la vraie vie, ce qui ne faisait que renforcer cette sensation que le jeu était désormais maître de son existence actuelle. Heureusement, en temps que personnage de jeu vidéo, ses capacités surclassaient largement les réelles, et elle pouvait donc facilement faire des saltos arrières ou donner des coups de poings à grande vitesse. Son talent pour les arts martiaux l'y aidant surement pour beaucoup. Si sa vie n'avait pas été en jeu, surement qu'elle aurait grandement apprécier cette expérience...

Ayant attrapé quelques livres sur la faune et la flore environnantes, Leeknaat comptait bien commencer à se tracer une route à suivre dans le but de faire évoluer son personnage, et c'est alors qu'elle allait pour s'asseoir à une table libre qu'elle ne fit pas attention à ses pas et percuta un autre personnage. Elle cru sentir une très légères douleur, mais aucunement comparable avec ce que l'on pouvait normalement ressentir lorsque l'on rentrait dans quelqu'un en vrai. Il lui semblait avoir lu quelque chose là dessus en installant son système de NerveGear, mais elle y reviendrait plus tard si cela était possible...
Ramassant le livre qu'elle avait fait tomber, elle s'attarda alors sur la femme qui s'excusait tout en s'inquiétant de son état, ce qui fit légèrement sourire Leeknaat. Elles étaient dans un jeu vidéo, le système d'aller bien ou pas était bien vague, puisque les quelques rares points de vie qu'elle avait perdue étaient déjà revenus comme le lui indiquait sa barre de vie sur son affichage personnel...


-Ne vous inquiétez pas pour moi, c'était à moi de regarder où je marche.

Le regard de l'aventurière se perdit dans le dos de l'inconnue, y apercevant alors le bâton qui la fit sourire légèrement, il semblait que les deux femmes avaient un point commun. Leeknaat n'avait pas équiper sa propre arme, bien que ses deux talents d'armes ne rentraient pas en conflit, mais elle préférait ne pas afficher d'armes en ville... Question de principes.
Amenant sa main libre devant elle, elle alluma une légère flamme entre ses paumes, son talent en Staff n'étant pas assez élevé pour faire quoi que ce soit de plus concret. Même cette flammèche n'aurait pas pu blesser qui que ce soit.


-Vous aussi parcourez la voie du savoir l'on dirait, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Féminin
Date d'inscription : 29/08/2015
Messages : 19
Xp Dispo : 8
Points de Vie : 100

MessageSujet: Re: Voilà les Alchimistes | Ayane   Dim 6 Sep - 13:37







* * * * *

D'accord, je l'admets. Tout est relatif mais c'est tellement proche de la réalité qu'on a tendance à faire comme si. Et puis, on est tous coincés ici alors autant se comporter civilement. Il n'y a pas de mal à ça. Donc oui, il s'agit plus d'un réflexe qu'autre chose. Mais je montre malgré tout un sourire. Je devais me faire à l'idée de vivre dans ce monde pendant encore un long moment. Il n'y a pas que des mauvaises choses dans un RPG de ce genre. On peut faire des rencontres uniques. J'en ai déjà fait l'expérience et quelques uns sont devenus des amis proches avec qui je suis toujours en contact. Il est même probable que certains soit connecté sur Renaissance actuellement mais pour les reconnaître, c'est une autre paire de manches comme dirait l'expression. L'avantage de Renaissance, c'est que le temps de réaction est réellement celui du joueur et non plus celui du joueur avec le temps de spam sur les touches. Cela change la donne mais cela a ,bien sûr, des mauvais côtés. Chaque chose à des hauts et des bas. Mais nous n'avons découvert qu'un seul aspect négatif pour le moment. Dans le fond, j'ai hâte d'en savoir plus. Mais je ne devais pas jouer avec le feu. Toute personne censée qui se respecte va d'abord essayer d'en savoir plus d'une façon ou d'une autre. Certains ne vont pas réfléchir et foncer dans le tas sans avoir pris le temps de consulter le bestiaire par exemple. Par ailleurs, il me semble que notre bestiaire se révèle lorsque nous découvrons la créature. Mais peu importe, le hasard est surprenant...


C'est alors que la personne que j'ai percuté me regarde avant de montrer un petit sourire. Il semblerait que quelque chose lui ait plu. Mais quoi ? Je n'attends pas longtemps pour le savoir. En effet, la présence de mon bâton semble avoir suscité son attention. Ne voyant aucune arme sur elle, je ne pouvais pas savoir quelle classe elle avait choisi. Ou il... Tout dépend de la voix. Dans le monde des jeux de rôles virtuels, beaucoup sont nombreux à prendre des personnages de sexe opposé. Mais je n'arrive pas à jouer un homme en étant une jeune femme. Chassant cette idée de ma tête, j'entends la voix de mon partenaire. Celui-ci est féminine donc c'est forcement une femme derrière son nervegear. Cela ne me gène pas en outre mesure. Gardant mon sourire, je la vois faire apparaître une petite flamme que je lui pique en souriant. Ayant fermé la main en attrapant la flammèche, je la tends devant moi pour la montrer à ma partenaire. Ainsi donc nous étions deux mages. Bonne nouvelle alors.


« - Oui. J'ai trouvé cette voie plus intéressante que celle des archétype chevalier ou templier. Ravie de voir que je ne suis pas la seule à emprunter cette voie ! »

Voilà qui est bien vrai. Dans beaucoup de MMO dans ce genre, la plupart sont tous des bourrins. Et beaucoup foncent dans le tas sans même prendre le temps d'analyser ce qui leur tombe dessus. La voie des Mages est bien plus axé sur la réflexion. On ne lance pas n'importe quoi sur n'importe qui. Certes, un bâton est un bâton mais si bien maîtrisé, il peut devenir aussi dangereux qu'une épée ou une bouclier. Remettant la flammèche dans sa main, je garde le sourire. Le faire de prendre en main cette petite flamme me montre qu'on est tous deux novice sur le jeu et cela me fait plaisir car je me voyais mal aller seule sur le terrain. Il est possible que les bêtes de la cité ne soit pas très dangereuse mais on est jamais sur de rien.  Surtout dans un monde où l'aléatoire est maître. Mettant une main devant moi, je la tends simplement pour être polie.

« - Je m'appelle Ayane et vous ? »

J'observe alors son livre sur la faune locale. Apparemment, elle est aussi venue glanée des informations sur ce qui nous entoure. Et bien, au moins, je ne suis pas la seule à savoir mes servir des outils que le jeu met à notre disposition. C'est agréable. J'avais peur d'être la seule « timbrée » à m'engager sur cette voie. J'admets avoir croiser peu de mage PJ dans la cité mais c'est déjà un bon début et le système du jeu fait que les PNJ peuvent remplacer les PJ si la cité n'est pas assez peuplée pour ressembler à celle-ci. En tant que capitale, elle est peuplée et cela est tout à fait normal. Penchant la tête, je lis le titre du livre avant de lui demander amicalement.

« - Vous cherchez des informations sur la région ? »


Pv : 100/100
Ayane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Date d'inscription : 04/09/2015
Messages : 17
Xp Dispo : 16
Points de Vie : 100

MessageSujet: Re: Voilà les Alchimistes | Ayane   Dim 6 Sep - 14:00


Pv : 100/100
Leeknaat









Comme pour répondre à sa question, l'inconnue tend alors une main vers la petite flamme, refermant ses doigts sur celle ci, avant de l'ouvrir à nouveau pour la faire réapparaître. S'agit-il de la même que celle que Leeknaat avait créée, ou d'une tout autre à laquelle la femme avait donner vie ? Une question sans la moindre importance puisque l'aventurière avait déjà eue la réponse à sa première question et se retrouvait donc bien en présence d'une autre mage.
Sun avait toujours aimer jouer des classes mystiques et magiques, pour qui le savoir était la source de leur pouvoir. Certes, les chevaliers occupaient souvent le haut des classements sur bon nombre de jeux, car n'ayant qu'à se contenter de taper pour faire de grands dommages. Mais qu'ils ne se trompent pas, sur des champs de bataille à grande échelle, c'était les seuls mages qui déchaînaient les éléments sur leur ennemis et pouvaient abattre des armées à eux seuls. Certes, il y avait toujours le long délai de préparation avant le déferlement, mais avec un protecteur ou une bonne cachette, le problème était assez vite résolu. Puis peut être qu'avec de la chance, Renaissance permettait au mage de cette époque de préparer leur sort tout en se déplaçant grâce à un système particulier ou un autre.
Ou peut être pas... Mais cela ne serait alors qu'une chose de plus que Leeknaat aurait à faire naître de ses propres mains. Si la réalité était devenue un jeu de tout les jours, alors le jeu pouvait surement être pliée de manière à améliorer cette nouvelle vie...
Serrant la main que la femme lui tendait poliment, Leeknaat fut heureuse de constater que sa première rencontre était aussi amicale. Quand bien même leur échange ne venait que commencer, il débutait d'une manière bien agréable


-En ce monde, je porte le nom de Leeknaat. Enchantée de faire votre rencontre Ayane

Le voyant pencher la tête pour essayer de lire le titre du livre que j'avais en main, l'aventurière l'aidant en redressant celui ci pour le mettre face à elle. Et il semblait donc que la femme était tout comme elle à chercher des informations sur le monde dont elles faisaient désormais partie. Avec un peu de chance, peut être qu'elles s'entendraient plutôt bien et pourraient aller chasser ensemble. Dans un monde où la mort est omniprésente, pouvoir infliger des dégâts à un adversaire était bien plus simple à plusieurs.
Plus de personnages, plus de dégâts sur les monstres, moins de dégâts subits, donc plus de chances de survie. Que demander de plus ?


-C'est exact. Je pensais aller chasser un peu plus tard dans la journée.
Quitte à devoir vivre dans ce monde, autant savoir ce qui pourrait vouloir ma mort. Et la connaissance est le premier pas vers la victoire, donc autant étancher nos esprits jusqu'à plus soif. Peut être voudriez vous vous joindre à moi pour l'étude de nos possibles ennemis ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Féminin
Date d'inscription : 29/08/2015
Messages : 19
Xp Dispo : 8
Points de Vie : 100

MessageSujet: Re: Voilà les Alchimistes | Ayane   Ven 11 Sep - 20:39


Pv : 100/100
Ayane










* * * * *

Ce qui est bien avec la Magie, c'est que l'imagination peut déborder et lorsqu'on atteint un niveau suffisant, il est possible de voir des choses inimaginables dans notre réalité. Par ailleurs, la Magie elle-même est imaginaire. C'est pour ça que les joueurs choisissant la voie de la Magie sont là. Ils veulent expérimentés des choses qu'on ne peut pas trouver dans notre réalité. Quoiqu'on peut dire que Renaissance est notre réalité même si j'ai encore un peu de mal à le concevoir dans l'état actuel des choses. Cependant, je ne peux pas rester sans rien faire et attendre sagement que d'autres personnes le fasse à ma place. Non... Je ne suis pas de ce genre... Et puis, j'ai toujours été téméraire mais sans pour autant être suicidaire. Ce qui est plaisant c'est que ma première rencontre avec un personnage joueur, c'est que c'est aussi un Mage. Dans cette cité, ce n'est pas étonnant mais la personne aurait pu choisir une toute autre classe que Mage. Dans coté, cela aurait fait de la polyvalence mais même en étant mage, la polyvalence existe. Cela dépend, bien entendu des compétences sélectionnées lors de la création de personnage. Et puis, il faut un début à tout. Et puis, le premier contact est plutôt amicale avec cette personne. Pourquoi ne pas continuer. Elle se présente et je lui serre la main avec énergie.

« - Enchantée de faire votre connaissance ! »

Lâchant ensuite sa main, je me penche sur son livre. Alors que j'observais le titre de son livre, elle le redresse et je montre un sourire en coin. On était toutes les deux dans le même sac alors autant s'entraider. Elle comme moi, on est enfermée dans ce monde qui n'est initialement pas le notre mais on est y retenu de force alors autant tout faire pour survivre, n'est-ce pas ? De plus, elle me confirme qu'elle prend des informations sur la région. Normal, il faut bien survivre et ce n'est pas en restant chez soi que cela va changer. Sa réponse me montre que nous sommes sur la même longueur d'onde. C'est une bonne chose. J'ai croisé des personnages qui ne veulent pas tenter le diable. Il faut dire que la peur de la mort est omniprésent mais il faut juste savoir trouver le bon milieu et là où se sent à l'aise. Elle me propose de se joindre à elle. Comment ça, je vais refuser ? Ça va pas non. On est toutes les deux dans le même sac alors donnez-moi une bonne raison de refuser. Mais malheureusement pour vous, il n'y en a aucune pour le moment. C'est laid. Hochant la tête avec énergie, il faut quand même avouer que c'est mieux de faire ça à deux.

« - Avec grand plaisir. Plus on est de fous, plus on rit. »

Aussitôt dit, aussitôt fait, ma première rencontre est pour le moins très amicale. Surtout que je suis assez d'accord avec elle concernant la connaissance. Plus on en sait et mieux on peut se préparer à lutter contre ce qui nous attend. Même si on est jamais sur de rien, surtout dans le monde des MOORPG. Renaissance est loin d'être mon premier et j'espère que cela ne sera pas le dernier. Mais autant dire que le fait de me retrouver enfermée dans cet univers m'a bien refroidi. Je pense que j'y réfléchirais à plusieurs fois avant de me relancer dans ce genre d'expérience. Car cela ne laisse jamais indemne.  La regardant en souriant, je finis par lui poser une question toute bête.

« - Et si on commençait par se tutoyer ? »

Ce n'est pas du tout dans le sens mauvais que je dis ça. Je tiens au contraire à ce que tout se passe bien. Ce sera dommage que ma première rencontre finisse par se vexer. Mais je peux dire que c'est vraiment ce genre de rencontre qui font que j'aime énormément le monde du RPG et d'autant plus des jeux en ligne. Bon, d'accord, j'admets qu'il y a aussi des mauvaises rencontres mais j'en ai personnellement de très bons souvenirs. Mais il faut savoir prendre l'ensemble avec des pincettes.  Car internet a aussi beaucoup de danger que j'ai pour le moment écartés sauf celui-là. M'enfin, autant progresser à plusieurs puisque le jeu nous le permet. Cela n'est absolument pas interdit. Désormais, tous les joueurs sont dans le même sac que nous alors autant s'entraider. Bien que je puisse comprendre qu'il y aura quand même des PK par la suite. Je ne me rappelle pas avoir entendu parler de ça mais à voir avec l'évolution du jeu par la suite.  Intriguée par son livre, je reporte mon attention sur ma coéquipière. Je n'avais pas encore actionner le mode groupe et je pense que cela n'est pas encore nécessaire pour le moment.

« - Je peux savoir ce que tu as découvert ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Date d'inscription : 04/09/2015
Messages : 17
Xp Dispo : 16
Points de Vie : 100

MessageSujet: Re: Voilà les Alchimistes | Ayane   Sam 12 Sep - 14:09


Pv : 100/100
Leeknaat









L'offre de Leeknaat semblait avoir été acceptée par Ayane, qui prenait même la proposition avec enthousiasme de ce que pouvait laisser paraître son avatar. c'était donc entre mages que les deux femmes allaient faire des recherches, peut être attirées par cette idée d'être toutes les deux du même sexe peut être.
Sun ne savait même pas si elle aurait fait la même proposition si elle avait eu un homme en face d'elle. Car ce monde virtuel avait beau être un jeu vidéo, le principe d'assassin était toujours présent comme dans la vraie vie. Player Killer comme on les appellait... ou PK en abrégé. Des joueurs qui en tuait d'autre pour obtenir leur inventaire ainsi qu'une partie de leur expérience.
En temps normal, surement que Leeknaat aurait profiter de ce système pour se mettre en quête des PKs. Ou peut être même aurait-elle essayer de réécrire l'histoire des 108 étoiles. Mais puisque sa vie était en danger permanent, elle prendrait le moins de risques possibles tant que cela était possible.

Revenant donc à sa compagne de savoir du moment, l'aventurière accepta bien évidemment sa proposition de tutoiement. Il était toujours plus simple de communiquer par le "Tu" que le "Vous" quand les deux parties étaient d'accord. Moins de formalité pour plus de communications utiles.
Et puis elles étaient dans un jeu vidéo au final, ce n'était pas comme si l'une d'entre elle pouvait porter plainte ou préjudice à l'autre pour une simple manière de s'adresser à l'autre. Donc autant y aller pour le tutoiement, qui ne tarda pas d'ailleurs à arriver quelques minutes plus tard.


-Je me suis principalement renseignée sur la faune actuelle qui nous entoure. SI l'on en croit les écrits que j'ai sous la main, la plus grande concentration de monstres se trouvent dans des ruines non loin de là. La plus grande espèce se trouvant être des charognards...

Leeknaat se demanda alors si il était vraiment important qu'elle pousse plus loin ses recherches. Certes, savoir à quoi on allait s'affronter était certes une bonne chose pour prévoir un plan ou autre, mais elles étaient dans un jeu vidéo. Les monstres devaient donc surement être scriptés d'une manière particulières et ne changeraient pas de comportement à moins d'une intervention divine, exceptionnelle, et quasiment impossible en fait. Bien des jeux suivaient cette ligne de conduite, et tout les monstres s'acharnaient sur leur proies quand bien même eux même étaient à l'article de la mort...
S'asseyant à l'une des tables non loin de là, l'aventurière invita sa compagne de fortune à la suivre, avant de faire glisser le livre devant elle, sur une page qui représentait le charognard en question.


-Dans notre monde, surement que j'aurais chercher quel aurait été ses points faibles, son alimentation, son mode de fonctionnement. Mais je me demande si cela à une grande importance dans un monde où tout est déterminé par des nombres...

En effet... Pour obtenir des dégats, il suffisait de soustraire la défense du monstre à l'attaque du joueur. Que l'on coupe un bout de bras ou qu'on le lui plante dans le coeur, les résultats étaient les mêmes... Donc à quoi bon chercher à leur faire plus mal alors qu'on ne le pourra jamais. La meilleure chose à découvrir restait peut être de trouver comme être certaines de ne pas avoir à affronter une dizaine d'entre eux de manière simultanée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Féminin
Date d'inscription : 29/08/2015
Messages : 19
Xp Dispo : 8
Points de Vie : 100

MessageSujet: Re: Voilà les Alchimistes | Ayane   Mer 30 Sep - 16:22


Pv : 100/100
Ayane










* * * * *

Entre mages, on s'entraide non ? C'est pas ça qu'on dit. Oh merde alors, je ne sais plus alors. Mais peu importe. Mon avatar affiche un immense sourire après avoir accepté la proposition de Leeknaat. On est jamais trop prudents et puis, on a plus de chances de survie à plusieurs. Par la suite, il faudra penser à se mêler à d'autres joueurs si on veut pouvoir progresser. Je me place donc à ses côtés afin de lire quelques lignes du livre qu'elle tient entre les mains. Il n'y a pas de mal à se renseigner. Je me sens plus à l'aise avec le tutoiement. C'est peut-être l'habitude de la fac, qui sait ? Mais pour le moment, je ferais mieux d'oublier la fac vu que je ne suis pas prête d'y retourner de suite. Avec le jeu qui nous a enfermé dans cette réalité, on se retrouve encore coincée. Donc, faut prendre les choses en main et ne pas se laisser aller. Je me rappelle le sourire de ma mère tandis qu'elle allait tous les jours à l’hôpital... Ma mère était vraiment une battante et elle le prouvait chaque jour. Écoutant ma camarade, j'hoche la tête lorsqu'elle parle des charognards. C'est peut-être l'espèce la plus présente du coin mais il faut prendre l'habitude d'avoir toutes les informations en main pour aller affronter nos adversaires, y compris des charognards.

« - Ils se déplacent en meute, petits groupes ? Une idée sur leur éventuelle faiblesse ? »

Autant frapper dur sur le champ pour ne pas se laisser déborder. Un accident peut si vite arrivé surtout dans l'univers des Players Killers. Bien que je n'en suis pas une, je ne suis pas à l'abri de tomber plus tard sur l’un d'entre eux. Honnêtement, se prendre pour des PK cela peut être marrant en virtuelle mais pas lorsque la vie est concernée. Cela ne m'amuserait pas de le faire. Je ne suis pas un assassin. Suivant sa camarade, je finis par m’asseoir en face d'elle pour l'écouter et prendre le temps d'analyser toutes les informations qu'elle me donne. Puis elle parle de chiffres qui interagit sur le fonctionnement. En y réfléchissant, c'est probable mais ce sont bien des chiffres qui les empêchent de retourner dans le monde réel alors je préfère être prudente.

« - Tu sais. C'est peut-être vrai mais regarde, c'est bien une série de chiffres qui nous empêche de nous déconnecter. Autant c'est le genre de surprise que je déteste mais autant, je préfères rester prudente jusqu'à la fin. »

Là-dessus, on ne peut pas m'en vouloir. Je suis aussi méfiante qu'un chat en train de chasser. Je ne vois pas tout mais honnêtement, cela ne serait pas surprenant. Et je ne tiens pas à finir dans l'estomac d'une bestiole géante de suite. Je veux encore découvrir ce monde et avancer pour survivre et me débrouiller dans cet univers qui sera désormais le mieux jusqu'à nouvel ordre. Je ne sais pas combien de temps je vais rester bloquer là mais je tiens à ma vie et il s'agit là de survie et non plus d'amusement. Cela amuse peut-être les créateurs du jeu mais pas moi. Attrapant le livre, elle observe l'image en souriant. Au moins, ils portent bien leur nom.

« - Vu comme ça, ils ressemble à Quasimodo dans « Notre Dame de Paris » avec la bosse sur le dos... »

J'aurais pu éviter ce genre de détail quand même. Mais parfois, je ne peux pas m'empêcher de libérer des commentaires de ce type. Un jour, je vais avoir des ennuis et je ne fais pas comprendre d'où ça vient. Et ce sera amplement mérité. Je rends alors le livre à ma partenaire en gardant le sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Date d'inscription : 04/09/2015
Messages : 17
Xp Dispo : 16
Points de Vie : 100

MessageSujet: Re: Voilà les Alchimistes | Ayane   Jeu 8 Oct - 13:19


Pv : 100/100
Ayane










Développer ses connaissances était peut être une arme des plus puissantes dans un monde où les hommes pouvaient interagir sur leur environnement. Mais dans un jeu vidéo, les informations basiques étaient la plupart du temps plus que suffisante pour survivre. Savoir comment déplacer son personnage, équiper ses armes et armures, et comment activer ses skills. Bien entendu, la manière de faire était bien différente maintenant qu'il ne s'agissait plus d'un simple jeu. Mais à moins que les femmes puisent agir sur leur environnement, se plonger corps et âme dans la recherche n'allaient pas les aider à monter de niveau... Mais tout n'était peut être pas perdu, car si les hommes ne pouvaient pas interagir sur le jeu en lui même, il était surement possible de manipuler le système et les PNJs dans un sens qui les arrangeait.

-Puisqu'il s'agit des premiers monstres de la zone, je pense qu'il doit être possible de les affronter sans grande difficulté, même en solitaire. Quand à ce qui est de leur faiblesse, je pense qu'ils doivent surement avoir la même que nous...

Levant le doigt dans le vide à coté d'elle, Leeknaat attira le regard d'Ayane sur la barre de vie qu'elle venait de rendre visible. Cette fameuse barre qui allait régir tout leur existence aussi longtemps qu'ils seraient enfermés dans ce monde...

-Il suffit de les taper jusqu'à faire disparaître ce qui les maintient sur ce plan. Un livre tel que celui ci, écrit par le système du jeu, ne nous permettrait pas d'en savoir plus. Ça pourrait être une bonne idée de savoir si l'on peut trouver des ouvrages de joueurs. Et pourquoi pas, écrire les nôtres sinon ?

L'aventurière essaya de ne pas relever la réponse suivante qui concernait les chiffres, car elle était tout à fait exacte. Mais si ces chiffres avaient été une mauvaise surprise, il pouvait également les aider de nombreuses manières, car tout comme dans un jeu vidéo, les deux femmes ne mourraient pas d'un coup en plein coeur et ne perdraient pas de bras à cause d'une coupure sur ce dernier. A voir quand même si le système de combat et de dégâts n'étaient pas poussé à ce point là...
Observant le sourire de sa compagne, Leeknaat releva les mots de celle ci. Quitte à étudier le jeu, pourquoi ne pas en profiter pour apprendre à connaître de possibles compagnons de voyage ?


-Paris...
Il me semble que cela se trouve en France non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Voilà les Alchimistes | Ayane   


Revenir en haut Aller en bas
 

Voilà les Alchimistes | Ayane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance :: Les Terres Perdues :: Samarkhande :: La Grande Bibliothèque-